LE DÉCLIN - CUIT ET ARCHI CUIT - L'ARCHITECTURE


12,00 €

de CLAUDE PARENT

En savoir plus

31-9782913661318

Ces produits vous plairont également

" ARCHITECTE reconnu depuis vingt à trente ans, honoré, possédant une grande expérience du métier, publié dans les revues d’architecture dont vous ne lisez que les pages qui vous sont consacrées, suffisamment alimenté en commandes intéressantes, remportant de-ci de-là quelques bons concours internationaux, vous nagez dans le bonheur et la joie de vivre.

Tout va bien dans votre meilleur des mondes possibles. La vie est belle et vous comble.
Or un jour tout bascule. "

Ces trois textes de Claude Parent parlent tout autant de la figure de l’architecte que de l’architecture elle-même. Ainsi, Cuit et archi-cuit, avec une joyeuse irrévérence, présente l’architecture comme un art culinaire complexe – le bon équilibre du menu, de l’entrée au dessert, nécéssitant un savoir-faire digne des chefs étoilés. L’Architecture est quant à lui un long poème-manifeste dédié à cette pratique un temps qualifiée de mère de tous les arts. Enfin, Le Déclin interroge les rapports de l’architecte avec son temps, le pouvoir et les modes…

***

 

Claude Parent (1923-2016) débute sa carrière en 1953 en association avec Ionel Schein et expérimente l’architecture à travers la réalisation des maisons Gosselin, Morpain et Le Jeannic. Il réalise ensuite, avec André Bloc la Maison expérimentale au Cap d’Antibes suivie de la maison de l’Iran à la Cité internationale de Paris.
Claude Parent se dirige progressivement vers la recherche architecturale qui débouche avec Nicolas Schöffer vers l’élaboration du concept de « ville spatio-dynamique » puis vers une recherche sur l’architecture utopique.
À l’initiative du peintre Michel Carrade, la rencontre avec Paul Virilio donne naissance à l’association « Architecture Principe ». Outre Claude Parent et Paul Virilio, elle comptait dans les membres fondateurs Michel Carrade et Morice Lipsi. Des travaux théoriques naît en 1964 un monument manifeste : l’église Sainte-Bernadette du Banley à Nevers qui s’applique au détournement de la forme de bunker, à l’usage du porte-à-faux de masses, à la vérité du matériau, à l’emploi des plans inclinés pour vivre. Neuf numéros de la revue Architecture Principe parviennent au grand public.
Après 1964, l’architecture de Claude Parent se concentre sur une « mise en dynamique de la forme » et sur la « fracture du monolithe », traduite par la réalisation de grands hypermarchés, puis de 1974 à 1984, de centrales nucléaires et par la suite d’immeubles de bureaux à niveaux décalés.
En 1979, Claude Parent reçoit le grand prix national d’architecture pour l’ensemble de son œuvre. Il est élu membre de la section d’architecture à l’Académie des Beaux-Arts le 15 mars 2006, où il remplace Jean Balladur.


2009, 96 p.,13 x 21 cm

Récents commentaires client

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent publier un nouveau commentaire.